Actualité

« Aucun prophète n’est bien accueilli dans son pays  »

Cet Evangile continue celui de dimanche dernier où nous voyions Jésus dans la synagogue de Nazareth  faire siennes les paroles d’Isaïe « l’esprit du Seigneur est sur moi …pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres, proclamer aux captifs la libération … » (Lc 4,18 ss). Ses auditeurs s’étonnent d’entendre Jésus s’approprier ces paroles. Ils lui rendent témoignage tout en restant  dubitatifs. Ses concitoyens le connaissent  bien, lui, le fils de Joseph ! Alors que penser ? Jésus voit que leurs cœurs ne sont pas ouverts pour se laisser bousculer. Mettre sa foi en quelqu’un suppose qu’on aille plus loin que l’apparence, que nos idées trop courtes. Demandons à l’Esprit Saint d’ouvrir nos cœurs pour nous laisser interpeler par la parole de Dieu toujours nouvelle.

Méditation de l'Evangile du 03 février 2019   
4ème dimanche du Temps Ordinaire — Année C   


Retour